Warning: The magic method Payplug\PayplugWoocommerce\PayplugWoocommerce::__wakeup() must have public visibility in /home/clients/f7a045c17f605389421fb4e4153fccf3/sites/marcangel.fr/wp-content/plugins/payplug/src/PayplugWoocommerce.php on line 78
présentation | Marc Angel

Marc Angel

un homme en mouvement

Qui est Marc Angel ?

Marc Angel est Taureau ascendant Verseau, libre comme l’Air (Verseau) et les pieds sur Terre (Taureau). Plus jeune, il veut être ailleurs quand il est ici, et ici quand il est ailleurs. L’astrologie est pour lui un bon compromis, écrire ses horoscopes ici, heureux qu’ils soient lus ailleurs. Sa manière à lui de rester en mouvement et vivre avec son temps.
Sa rencontre avec l’astrologie remonte à ses six ans au Cours Préparatoire quand son institutrice lit chaque jour « L’Iliade et l’Odyssée » d’Homère à ses élèves. Zeus, Poséidon, Hadès, les dieux grecs le fascinent, il se plonge dans la mythologie jusqu’à choisir l’option « Grec ancien » au collège. Grec/Latin, les dieux changent de noms, Hermès devient Mercure, Arès Mars, Aphrodite Vénus. Les divinités quittent l’Olympe pour se retrouver dans notre système solaire, puis dans les manuels d’astrologie que Marc Angel dévore à l’adolescence. Il teste ses connaissances auprès de ses camarades, comparant leur personnalité aux signes du zodiaque, avant d’apprendre à dresser et interpréter une Carte du Ciel.

De l’astrologie au symbolisme puis à l’ésotérisme, le pas est franchi quand il se retrouve accompagnateur sur un bateau de croisière à Louxor en Égypte, le Tarot de Marseille dans ses bagages. Là encore, il met son savoir à l’épreuve en proposant des consultations aux vacanciers. La Grèce, l’Égypte, Ptolémée fait le lien. De retour à Paris, il se présente un samedi matin au Salon de la Voyance boulevard Hausmann, partagé entre l’aplomb et la timidité. « Ok pour le week-end » lui répond l’organisateur, « Si les gens sont contents, vous restez la semaine, sinon… ». Au premier tirage de la première personne à venir le consulter, il s’entend dire : « Vous travaillez dans un secteur médical », « Oui je suis infirmière ». Cette seule réponse lui donne confiance, l’épreuve est réussie, il reste la semaine. Un soir après les consultations, une femme médium lui dit : « Toi tu es voyant, je t’ai entendu, il n’y a pas que les cartes, tu as de la médiumnité. » « Comment ça ? Comment faire ? » Le soir même, ils vont dîner, tout le monde parle de voyance, fait de la voyance. S’adressant au serveur, Marc Angel lui dit « Je vous vois vous mettre au lit avec un « marcel » et un bas de pyjama. » L’homme éclate de rire en disant : « C’est vrai, je ne porte jamais de veste de pyjama. » Premier flash anecdotique, deuxième salon à Cannes, premier cabinet à Paris rue du Faubourg-Poissonnière. Peu de monde, juste assez pour payer la location de son bureau, avant de lire une petite annonce sur le Minitel : « Recherche voyants, tarologues… », un cabinet de Voyance rue d’Hauteville, parallèle à la sienne.

Rendez-vous est pris, l’accord passé avant d’intervenir dans l’émission « Faites-nous un signe » sur Radio Montmartre sous le pseudonyme Yves de Saint-Pierre. En associant son activité à un média, Marc Angel se fait la promesse de ne jamais plus payer son loyer avec la voyance. Désormais, il l’exercera le plus souvent en lien avec d’autres projets. « Un amour nommé désir » avec Marianna, « La solitude ça n’existe pas » aux côtés d’Evelyne Adam, l’expérience radiophonique lui plaît, elle lui rappelle ses dix-sept ans quand il était animateur sur « Radio Galaxy la radio de la Touraine, la radio de tous les tourangeaux ». Une pause, retour au tourisme, le monde ne l’attend pas mais il est prêt à accueillir Marc Angel à Malte et surtout au Mexique, dans le désert du Sonora avec les indiens Seri, la plage de Bahia Kino et cet ami qui lui : « La question n’est pas Qui je suis ? mais Où je suis ? Là où tu es, si tu t’y sens bien, reste. Sinon, pars. » Il est resté en Basse-Californie pour aller d’Ensenada à Los Cabos en passant par « La Paz tu la encontraras a la Paz ». Il consulte de temps en temps, l’amie d’une amie vient le voir pour connaître son avenir. Elle travaille chez « Femme Actuelle ». « Tu sais que je fais aussi de l’astrologie » lui dit Marc Angel « Montre-moi, je vais en parler à la rédaction… allo, peux-tu nous faire une pige, l’horoscope annuel 1996 ? » Un come-back astrologique magique avec Sophie Delaugère et la participation au premier Hors-série en 1998, avant de rédiger celui de 1999, un millésime avec une réédition inespérée. En cadeau, un jeu de cartes « Le Tarot Égyptien » illustré par la talentueuse Myrrha. Le premier d’une longue série qui se poursuit encore aujourd’hui (Tarot amérindien, hindou, des chats, des papillons, de la chance, des rêves…). En marge de son activité, il enchaîne les expériences « L’Avenir nous le dira » sur D8, « La soirée de l’étrange » sur TF1, « IDVoyance » sur IDF1, se retrouve à parler « astrologie » à Madagascar, l’Île Maurice, Fès, Beyrouth.

On lui propose d’écrire « L’Astrologie pour mieux se connaître » « Les 7 clés de la Voyance » « Un amoureux sur mesure ». Il suit une formation d’un an pour apprendre la réalisation avant de tourner « Fausse Route », un court-métrage dont il est fier malgré ses imperfections. Le temps lui semble suspendu sur RTL quand il participe à l’émission « Faites-moi signe », animée par Laetitia Nallet, talentueuse et bienveillante. L’expérience le marque, elle lui permet d’explorer et d’utiliser l’astrologie sous des angles différents.  Des expériences uniques, des rencontres magiques et des liens forts noués aussi avec les animaux. Sinoué « l’Egyp’Chien », les chats Caribou, Achille, Jivago, Jean-Michel, Poulet son cochon vietnamien. Et la GAZELLE ! Sa Star, son perroquet impérial né sous le signe du Lion qui lui dit « Je t’aime quand il a le cafard », « Pousse-toi » quand elle l’a assez vu, « A demain » tous les soirs et qui traficote sa Playlist au gré de ses humeurs. En 2020, il s’associe au projet d’un ami fidèle et audacieux pour créer « L’Académie des Arts Divinatoires », participe à l’aventure « Femme Actuelle Astro Consult’ ». On le retrouve en clin d’œil au cinéma dans « Le Discours » de Laurent Tirard adapté du roman éponyme de Fabcaro (merci messieurs). Depuis plus de dix ans, douze dessins dormaient dans ses tiroirs. Douze signes astrologiques enfantins, comme un retour à l’enfant qu’il était à six ans, fasciné par la mythologie. Un cadeau à offrir, un T-Shirt à porter que l’on retrouve usé des années plus tard mais que l’on ne jettera jamais. Un T-shirt astro, le fil du destin à dérouler, de la personnalité à tisser qui met l’enfant et tous les enfants en mouvement, libres comme l’air, les pieds sur terre. Parce que tout est mouvement.